Echographie obstétricale | Imagir

Echographie obstétricale

Trouver votre centre

consultez vos résultats

Prendre rendez-vous

Descriptif de l’examen

L’échographie utilise des ultrasons émis par une sonde et transmis dans les tissus qui les réfléchissent pour former une image de la région examinée.

Elle est dénuée de risques connus pour les patientes et les fœtus.

OÙ PRATIQUER CET EXAMEN ?

Préparer votre examen

En fonction de votre examen et de votre situation, il est nécessaire de vous munir des documents suivants à transmettre au secrétariat lors de votre venue.

N

La liste écrite des médicaments que vous prenez

afin de vérifier les éventuelles contre-indications

N

VOTRE ATTESTATION DE MUTUELLE

en cours de validité

N

VOTRE CARTE VITALE ET SON ATTESTATION PAPIER

mentionnant que vous avez déclaré un médecin traitant

N

VOTRE ATTESTATION D'ACCIDENT DE TRAVAIL

si nécessaire

N

vos résultats d’analyses de sang

afin de vérifier les éventuelles contre-indications et pathologies en cours.

N

VOS ANCIENS EXAMENS

si vous en possédez, le dossier radiographique en votre possession (radiographies, échographies, scanners, IRM)

N

Votre ordonnance

prescrite par votre médecin traitant

N

VOTRE ATTESTATION DE MALADIE PROFESSIONNELLE

si nécessaire

Déroulement de l’examen

Avant l’examen

Penser à amener les échographies précédentes.

Eviter les crèmes anti vergetures sur le ventre trois à quatre jours avant l’examen.
 Il n’est pas nécessaire d’avoir la vessie pleine.

La présence des enfants et de la famille élargie n’est pas souhaitable : un seul accompagnateur (le compagnon de préférence) afin de préserver la vigilance de l’examinateur.

Pendant l’examen

On utilise soit:

  • une sonde échographique abdominale (le capteur glisse sur la peau avec un gel facilitant l’émission des ultrasons)
  • une sonde endo-vaginale qui permet d’augmenter la précision dans de nombreuses circonstances. Le capteur étant bien sûr muni d’un protège sonde à usage unique et désinfecté systématiquement.

Tout au long de la procédure, vous pouvez suivre sur l’écran, avec l’échographiste, le déroulement de l’examen. N’hésitez pas à nous poser des questions.

 

La réalisation de vidéo durant l’examen n’est pas autorisée.

Résultats

Pendant la grossesse l’échographie obstétricale permet :

  • La datation : si les cycles sont irréguliers, sur prescription médicale.
  • Au premier trimestre (entre 11 semaines et 0 jours d’aménorrhée et 13 semaines et 6 jours d’aménorrhée) : elle apprécie la morphologie embryonnaire, permet la mesure de la clarté nucale et donne la date définitive de début de grossesse qui sera utilisée pour le suivi échographie de la croissance du foetus.
  • Si vous souhaitez réaliser un dépistage combiné de la trisomie 21 au premier trimestre de la grossesse : nous compléterons l’ordonnance préétablie par votre médecin avec les résultats de votre échographie (mesures de la Longueur Cranio-Caudale et de la Clarté Nucale).
    Les médecins du centre sont accrédités pour le dépistage de la trisomie 21. 
    Pour ce dépistage, qui prend en compte votre âge et les résultats de l’échographie, il faudra compléter l’examen par une prise de sang (réalisable dans la plupart des laboratoires d’analyse biologique, dans les 48 heures suivant l’échographie, sans avoir besoin d’être à jeun).
    Les calculs de risque seront effectués par un laboratoire référent et le résultat sera adressé à votre médecin dans un délai d’environ une semaine. C’est lui qui vous le communiquera. Le résultat exprime un risque (important ou faible) de trisomie 21 mais pas un diagnostic. Si le risque est supérieur ou égal à 1/50 il vous sera proposé de réaliser un prélèvement fœtal (biopsie de trophoblaste ou amniocentèse), en vue d’un diagnostic, dans un centre de diagnostic anténatal. Si le risque est compris entre 1/51 et 1/1000 une deuxième prise de sang à la recherche de l’ADN fœtal (DPNI ou ADNlcT21) vous sera proposée. La durée de l’examen échographique du premier trimestre est de l’ordre d’un quart d’heure, mais peut varier en fonction des conditions de l’examen (imprévisibles en fonction de la position du foetus et de l’utérus). La voie vaginale peut être nécessaire en cas de difficultés d’examen par voie abdominale.
  • Au deuxième trimestre (entre 20 et 25 SA) : elle apprécie la vitalité, la biométrie et permet l’analyse morphologique avec étude des structures fœtales et la recherche d’éventuelles anomalies. Elle étudie l’environnement fœtal : placenta, liquide amniotique, cordon ombilical, doppler.
    La durée de l’examen varie entre 15 et 30 minutes, en fonction toujours de la qualité de la transmission des ultrasons à travers la paroi maternelle, de la position du placenta et du foetus.
  • Au troisième trimestre (entre 30 et 35 SA) : elle apprécie la croissance, la présentation, la localisation placentaire et recherche d’éventuelles anomalies tardives. La mesure du col est parfois demandée par la sage-femme ou l’obstétricien ; elle sera alors réalisée de façon indolore et sans risque par le médecin radiologue avec une sonde endovaginale en quelques minutes. La durée totale de l’examen varie entre 15 et 30 minutes, en fonction toujours de la qualité de la transmission des ultrasons à travers la paroi maternelle, de la position du placenta et du foetus.

  • A l’issue de chaque examen, le radiologue établie un compte-rendu détaillé et tous les clichés réalisés seront disponibles.

informations importantes

Est-ce douloureux ?

L’introduction de la sonde peut parfois être responsable d’inconfort, exceptionnellement de malaise sans gravité. Si vous ressentez une douleur lors de l’injection, il faut la signaler immédiatement.

Est-ce un examen long ?

La durée de l’examen peut varier selon l’indication et en fonction d’eventuelles difficultés techniques. L’examen est réalisé par un radiologue ou un manipulateur en électroradiologie médicale, sous le contrôle d’un radiologue.

Contre-indications

Aucune contre-indication n’est reconnue à la réalisation d’une échographie, seule des circonstances techniques particulières (handicap par exemple) pouvant gêner la réalisation de l’acte qui reste toujours possible en adaptant au besoin les conditions de réalisation.