Echographie de hanche et luxation congénitale de hanche | Imagir

Echographie de hanche et luxation congénitale de hanche

Trouver votre centre

consultez vos résultats

Prendre rendez-vous

Descriptif de l’examen

La luxation congénitale de la hanche (LCH) est une anomalie du développement de la hanche qui se manifeste par une instabilité, c’est-à-dire une mobilité anormale entre le bassin et le fémur. La tête fémorale sort, ou peut sortir, en partie ou en totalité, de la cavité articulaire du bassin.
Le dépistage clinique est systématique et obligatoire pour tous les enfants avant la sortie de la maternité.

Il y a un bénéfice à faire le diagnostic de LCH dans le premier mois de vie, parce que le traitement effectué précocement est plus simple, plus efficace, moins agressif, moins long et moins coûteux.

Le diagnostic de LCH ne peut reposer uniquement sur l’examen clinique, bien qu’il en soit le fondement initial, primordial et obligatoire. C’est tout l’intérêt de l’échographie.

  • Précocement en cas de luxation clinique
  • A 4 à 6 semaines de vie en cas de doute clinique ou de facteurs de risque (antécédent familial).
  • présentation par le siège, …
  • sexe féminin : le dépistage échographique systématique expérimenté chez les filles dans certaines régions françaises a supprimé les diagnostics tardifs de LCH.

Remarque :

la radiographie à la naissance n’a plus sa place dans le dépistage de la LCH car elle utilise les rayons »X » et donne des résultats plus tardifs.

Subsiste deux indications:

  • Lorsqu’aucune échographie n’a été réalisée dans les 3 premiers mois de vie chez un enfant à risque,
  • s’il existe une discordance entre les signes cliniques et les données échographiques.

Où faire cet examen ?

Préparer votre examen

En fonction de votre examen et de votre situation, il est nécessaire de vous munir des documents suivants à transmettre au secrétariat lors de votre venue.

N

La liste écrite des médicaments que vous prenez

afin de vérifier les éventuelles contre-indications

N

VOTRE ATTESTATION DE MUTUELLE

en cours de validité

N

VOTRE CARTE VITALE ET SON ATTESTATION PAPIER

mentionnant que vous avez déclaré un médecin traitant

N

VOTRE ATTESTATION D'ACCIDENT DE TRAVAIL

si nécessaire

N

vos résultats d’analyses de sang

afin de vérifier les éventuelles contre-indications et pathologies en cours.

N

VOS ANCIENS EXAMENS

si vous en possédez, le dossier radiographique en votre possession (radiographies, échographies, scanners, IRM)

N

Votre ordonnance

prescrite par votre médecin traitant

N

VOTRE ATTESTATION DE MALADIE PROFESSIONNELLE

si nécessaire

Déroulement de l’examen

Avant l’examen

Prendre rendez vous entre la quatrième et la sixième semaine de vie.
Penser à vous munir d’un biberon, du « doudou », de la tétine, d’un change et du carnet de santé de l’enfant.

Pendant l’examen

L’échographie utilise les ultrasons, elle est non irradiante, atraumatique.
Elle est réalisée sur un lit d’examen avec un échographe.
Elle est totalement indolore.

Le radiologue vous indiquera la ou les positions sur la table d’examen.

Après l’Examen

  • Pour limiter votre temps d’attente après l’examen ou si vous souhaitez partir immédiatement après celui-ci, vous récupérez vos images. Votre compte rendu pourra être téléchargé ultérieurement depuis notre site internet.
  • Vous souhaitez attendre le compte rendu, vous patientez en salle d’attente, le secrétariat vous appellera dés que le radiologue l’aura réalisé.

De retour à votre domicile, dans l’immense majorité des cas, vous ne ressentirez rien de particulier. N’hésitez pas cependant à signaler à l’équipe tout événement qui vous paraîtrait anormal.

Résultats

Un premier commentaire pourra vous être donné  juste après l’examen, il ne s’agira là que d’une première approche, car l’examen doit ensuite faire l’objet d’un compte-rendu écrit qui sera disponible dans les meilleurs délais.

informations importantes

Est-ce douloureux ?

L’examen est indolore.

Contre-indications

Aucune contre-indication n’est reconnue à la réalisation d’une échographie, seule des circonstances techniques particulières (handicap par exemple) pouvant gêner la réalisation de l’acte qui reste toujours possible en adaptant au besoin les conditions de réalisation.